Étudier les villes grace à une Intelligence Artificielle inclusive

Nouvelles

La Chaire UNESCO en paysage urbain à l’Université de Montréal a reçu un financement de 243 462 $ du Fonds nouvelle frontière en recherche (FNFR) du Conseil de recherche en sciences sociales et humaines du Canada (CRSH) pour développer un outil numérique en recherche urbaine. Ce fonds, spécialement constitué pour répondre aux enjeux stratégiques du Canada, « soutient des recherches de calibre mondial, interdisciplinaires, internationales, à haut risque, à haut rendement, transformatrices dirigées par des Canadiennes ou Canadiens pouvant donner lieu à des interventions rapides. »

L’outil développé par le Chaire UNESCO permettra aux équipes de recherche et aux villes d’analyser le (dis)fonctionnement des espaces publics à partir de milliers d’images collectionnées et de données sociodémographiques des quartiers environnants. Il prévoit aussi proposer plusieurs innovations, dont l’analyse de données visuelles, à l’aide d’algorithmes d’intelligence artificielle développés de manière inclusive. Pour ce faire, l’équipe du projet sera aidée par des citoyennes et des citoyens issus de plusieurs groupes souvent sous-représentés dans la recherche.

L’outil est développé par une équipe intersectorielle constituée de chercheurs en urbanisme et en informatique sous sous la direction scientifique de Shin Koseki, directeur titulaire de la Chaire UNESCO en paysage urbain, en collaboration avec Gauthier Gidel, professeur au Département d’informatique et de recherche opérationnelle de l’Université de Montréal (DIRO) et chercheur principal au MILA, et sous la direction opérationnelle de Hugo Berard.

Annonce des résultats du concours sur le site du CRSHhttps://www.sshrc-crsh.gc.ca/funding-financement/nfrf-fnfr/special/2021/call-appel-1/award_recipients-titulaires_subvention-fra.aspx