Emmanuel Beaudry-Marchand

Détenteur d’un baccalauréat en design graphique à l’Université du Québec à Montréal (2015) et d’une maitrise en aménagement option Design et complexité de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal (2020), Emmanuel Beaudry-Marchand est agent de recherche à la Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM). Auparavant, il avait été impliqué à titre d’auxiliaire de recherche dans diverses activités de recherche dont le Laboratoire de recherche en design Hybridlab de l’Université de Montréal et ensuite la Chaire en paysage et environnement (CPEUM) de cette même institution. Son expertise en programmation visuelle, en photographie et en technologies numériques de capture l’a amené à développer un intérêt pour la psychologie de l’expérience environnementale en milieu urbain, le développement d’outils de co-idéation/création et de processus collaboratif en aménagement. Son expérience en recherche lui a permis de contribuer au rayonnement international de certains résultats (articles et conférences).

Chloé Lévesque

Détentrice d’une maîtrise en architecture de l’Université de Montréal, Chloé Lévesque est conseillère en éditique à la Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM). Dans le cadre de ses études de 2e cycle, elle a poursuivi ses réflexions sur le thème de la « joie collective » dans les villes ou comment l’architecture peut encourager un tel comportement chez le citadin. Précédant sa maîtrise, elle a obtenu son baccalauréat ès sciences en architecture dans cette même institution où elle a eu l’opportunité de compléter sa formation dans le cadre d’un programme d’échange international à l’École technique supérieure d’architecture de Barcelone (Espagne). Cette expérience couplée à ses champs d’intérêt l’amène actuellement à se questionner sur la relation entre l’architecture et le territoire urbain et les modes d’habiter les villes.

Myriam Guillemette

Détentrice d’un doctorat en études urbaines de l’Université du Québec à Montréal, Myriam Guillemette se spécialise dans les questions propres à l’hivernité et aux études nordiques. Ses recherches doctorales ont porté sur l’identité hivernale de la Ville de Montréal ainsi que la relation entre l’hiver en tant que fait culturel et social et les caractéristiques propres au milieu urbain. Son association à diverses équipes de recherche pluridisciplinaires lui permet d’approfondir ses recherches sur les différentes formes de patrimoine, plus précisément le patrimoine immatériel et culturel. Titulaire d’une maitrise en urbanisme de la Faculté d’aménagement de l’Université de Montréal et d’un baccalauréat en études urbaines de l’Université York, Myriam a un profond intérêt pour l’aménagement du territoire et l’accroissement de la participation citoyenne à l’intérieur des procédés décisionnels. Elle a œuvré dans divers milieux municipaux et communautaires montréalais dans le cadre de son parcours professionnel, travaillant principalement à l’application des concepts d’écoquartiers et de développement durable dans différents secteurs du territoire, notamment l’arrondissement de Lachine situé à Montréal. Elle rejoint en mai 2021 la Chaire UNESCO en paysage urbain de l’Université de Montréal à titre d’agente de recherche.