La Chaire UNESCO en paysage urbain de l’Université de Montréal : invitation à la Journée internationale du Vivre ensemble dans la paix et lancement de sa nouvelle publication

Nouvelles

Montréal, Le 20 mai 2019 – Au siège de l’UNESCO à Paris, Philippe Poullaouec-Gonidec, titulaire de la Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM) était invité à organiser et à animer un panel d’experts sur le thème « WAT_UNESCO, imaginer ensemble les villes » qui réunissait des universitaires français. La participation canadienne sera également assurée par la présence de Sylvain Paquette, titulaire de la CPEUM et chercheur associé à la Chaire UNESCO. La table ronde avait comme objectif de débattre des résultats du WAT_UNESCO Évry 2017, des raisons du dialogue ville/université pour mieux faire la ville et mieux vivre les campus universitaires et de l’importance d’imaginer ensemble les villes à travers le cas de la ville d’Évry-Courcouronnes.

Ce panel clôturait une journée de mobilisation sur les efforts de la communauté internationale en faveur de la paix, de la tolérance, de l’inclusion, de la compréhension et de la solidarité, et l’occasion pour tous d’exprimer le désir profond de vivre et d’agir ensemble, unis dans la différence et dans la diversité. Soulignons que l’UNESCO est l’agence des Nations Unies responsable de la Journée internationale du vivre-ensemble en paix.

Dans la foulée de cet événement international, le livre L’Université et la ville : Évry, stratégies pour un modèle de partage, sous la direction de Philippe Poullaouec-Gonidec, Marlène Ghorayeb, Laurence Costes et Patrick Marmen (Édition La Découverte, Paris) était lancé. Ce lancement réunissait les différents acteurs sociaux qui œuvrent pour la promotion du vivre ensemble à travers le réseau de l’Observatoire international des Maires du Vivre Ensemble, les Délégations permanentes des états membres de l’UNESCO, les réseaux académiques et ONG de l’UNESCO, les partenaires de Sciences humaines et sociales, le Secrétariat de l’UNESCO, et le grand public.

Notons que le lancement de cette publication était sous l’égide de la Délégation permanente du Canada auprès de l’UNESCO et de la Délégation permanente de la France auprès de l’UNESCO.