WAT_UNESCO

WAT_UNESCO Montréal 2011 (Canada)

21 November — 2 December 2011

  • Description

    Context

    In line with the objectives of the Montreal, UNESCO City of Design initiative to promote international networking opportunities for Montreal designers and to encourage dialogue and education among local stakeholders and government representatives, the City of Montreal hosted the 8th annual Workshop_atelier/terrain (WAT) in 2011. Montreal’s WAT_UNESCO, which took place during fall 2011, offered an opportunity to develop urban design visions for Highway 20, an important entrance to the city. The WAT succeeded the International Ideas Competition YUL/MTL on Montreal’s gateway which was launched by the Minister of Transportation (MTQ) on June 9th and organized by the CPEUM.

    The purpose of this international activity was to produce 12 urban design visions for this emblematic urban area of Montreal. The designs were created by 48 students supervised by more than 12 experts and 12 professors from 8 countries representing 5 different geographic regions (North America, Europe, North Africa, the Middle East, and Asia). The results of the WAT reflected the views of students, international experts, and Montreal’s designers. After the workshop, these contributory visions for the requalification of Highway 20 were handed over to the involved government and municipal authorities.

    This international activity is part of Montreal, UNESCO City of Design’s 5th anniversary program.  The Montreal, UNESCO City of Design initiative encourages designers to participate in a future vision of the city through the implementation of innovative design processes that improve the quality of living environments and the development of Montreal’s urban landscapes.

    Nature and Scope of the WAT_UNESCO

    The WAT is an international event supported by UNESCO through 4 of its programs since 2003:

    • MOST (Management Of Social Transformations)
    • MAB (Man And the Biosphere)
    • IHP (International Hydrological Program)
    • Creative Cities Network

    It is held annually in cities around the world and provides an opportunity to discuss the future of these cities.

    The following cities have previously hosted WATs: Reggio Calabria (Italy, 2003), Marrakesh (Morocco, 2004), Sidon (Lebanon, 2005), Madhya (Tunisia, 2006), Ganghwa (Republic of Korea, 2007), Jinze-Shanghai (China, 2008), and Kobe (Japan, 2009).

    Each edition of the WAT is an opportunity to invite CUPUM’s international network to develop urban design visions. It is also a forum for international networking among emerging urban design professionals, planning experts, local stakeholders, and governments of host cities.

    For every WAT_UNESCO, the goal is to support intercultural, interdisciplinary, and prospective thought on the development and redevelopment of significant sites of cities hosting this international event. Issues tied to the development and improvement of urban landscapes and living environments are central to this workshop.

    More precisely, WATs aim to:

    • Characterize the major issues of urban development, as well as the strengths and potentialities of the urban landscape studied;
    • Find structuring and viable development solutions for governments and local stakeholders by implementing projects that address the issues of landscape preservation, enhancement, and development;
    • Generate interdisciplinary thinking with professionals and academics (architects, landscape architects, planners, engineers, sociologists, historians, geographers, etc.) and record the results in the CUPUM’s Observatoire international des paysages urbains : villes et métropoles.

    Planned activities

    The event took place over an intensive period of 14 days. An introduction seminar presented the results of the International Design Competition YUL/MTL to the participants of the workshop. Following visits to potential sites, multicultural and interdisciplinary teams consisting of 4 students worked together (for 10 working days) in order to produce urban design visions for a particular site. Midway through the development process, a jury made up of local experts and professors from participating universities commented on the macro design of each project. At the end of the workshop, and as part of the public presentations, an international jury chaired by UNESCO, local experts, and territorial representatives, evaluated the design proposals and awarded UNESCO medals to the 3 most appealing visions. Prizes were awarded during the closing ceremonies, attended by invited dignitaries as well as local, regional, and national government representatives and consular representatives of the invited countries.

  • Propositions

    Dorval - Montréal (Canada)

    Équipe 01 – Think globally, live locally

    • Andrea Becca
    • David Fiset
    • Natsuko Kobayashi
    • Zeineb M'rabet

    L’idée principale de la proposition Think globally, Live locally est celle de combler et d’animer les vides et autres espaces résiduels engendrés par les infrastructures autoroutières, notamment aux endroits où les jonctions de bretelles d’accès sont nombreuses. Le secteur de l’échangeur Dorval étant l’objet d’étude, ce sont principalement les enjeux d’accueil, de transit fonctionnel, de seuil et d’identité qui
    ont été abordés.

    La solution d’aménagement expérimentée est celle d’un ruban architectural à topographie variable qui combine les fonctions et les échelles d’intervention. En ce sens, le ruban participe autant à créer un repère visuel expressif pour l’entrée de ville qu’à intégrer les quartiers résidentiels adjacents à l’intérieur d’un ensemble d’espaces conviviaux. À l’échelle globale, la pertinence de cette mégastructure repose sur l’amélioration des accès aux transports publics et la création de corridors naturels (végétation, cours d’eau) qui traversent l’autoroute. À l’échelle locale, l’aménagement de noues paysagères et la plantation d’arbres, qui s’arriment à cette nouvelle structure et à la trame des rues résidentielles, permettent d’améliorer la qualité de vie des quartiers.

    Dorval - Montréal (Canada)

    Équipe 02 – ID-entity

    • Laurence Aubin-Steben
    • Mohamed El Tayeb
    • Shen Jiping

    La complexité et le nombre de bretelles d’accès de l’autoroute 20 ont engendré, particulièrement dans le cas de l’échangeur Dorval, la déstructuration des milieux de vie. Basée sur ce constat d’impacts liés aux infrastructures autoroutières, la proposition Id-Entity prend le parti de traiter les enjeux territoriaux par le biais de trois thèmes clés : la connexion, la végétation et le transport. La solution d’aménagement retenue favorise le développement de quartiers écologiques qui s’arriment à l’amélioration des lignes de transport collectif. Les axes de transport favorisent des liens à différentes échelles.

    Le projet propose aussi la réalisation d’une longue plateforme surélevée qui prend naissance à même les quartiers résidentiels, enjambe l’autoroute et s’étend dans l’immensité du stationnement de l’aéroport. Ce pont joue aussi le rôle d’une gare sur laquelle il est proposé de planter une biomasse végétale aux allures de parc
    urbain. À l’échelle locale, cette intervention agrandit et complète le réseau de promenade du quartier et les liens entre les parcs existants. À l’échelle de la métropole montréalaise, elle agit à titre de paysage identitaire et transmet l’image d’une ville écologique et axée sur le développement durable.

    Lachine - Montréal (Canada)

    Équipe 03 – Time-line

    • Bruna Bajramovic
    • Paulo Casu
    • Stephany Khoriaty
    • Amayel N'Diaye

    Le secteur Lachine est composé d’un quartier résidentiel, de bâtiments industriels vétustes et d’une gare de triage importante. La proposition Time-Line propose de répondre à cette situation particulière par un projet ambitieux de design urbain.


    La principale solution d’aménagement consiste à créer un lien par-delà la frontière de l’autoroute, entre la partie industrielle au nord et le coeur du vieux quartier de Lachine au sud. Cette intention de départ se décline en deux actions : la création d’un boulevard Lachine nord-sud et la transformation progressive de la gare de
    triage (partie nord) en terres agricoles puis en milieu urbain. À terme, ces interventions devraient améliorer le cadre de vie local par la conception de deux pôles; un Lachine Sud à l’aspect historique tourné vers le fleuve et un Lachine Nord misant sur la mixité et l’innovation. Entre ces deux pôles, une structure habitée qui traverse
    l’autoroute est conçue comme un 1er vecteur de développement résidentiel. L’aménagement d’une interface visuelle à l’autoroute est aussi conçu de manière distincte en regard des caractéristiques propres aux différents milieux adjacents. Elle prend l’apparence d’un mur antibruit végétal au nord du tronçon et d’un mur modelé en fonction des matériaux présents sur le site (ex. : brique).

    Lachine - Montréal (Canada)

    Équipe 04 – Snakes and ladders

    • Linda Fortin
    • Salma Jarbi
    • Wiem Mami
    • Masamitsu Tanikawa

    Snakes and ladders mise d’abord et avant tout sur l’amélioration des qualités écologiques du parcours d’entrée de ville, et ce, dans l’objectif d’élever la qualité de vie des milieux. La proposition se définit principalement par la connexion des écoterritoires, la reconstitution des cours d’eau historiques et le développement de transports publics rapides qui par le fait même favorise aussi l’émergence de quartiers orientés en fonction des transports
    (Transit-Oriented Development).

    À l'échelle locale, cette stratégie privilégie l’aménagement de corridors verts perpendiculaires à l’autoroute; des avenues et des ponts habités aux programmations diverses et animées qui facilitent le franchissement de l’autoroute. Dans la cour Norman, un parc urbain végétalisé est imaginé de façon à mettre en valeur les artefacts industriels. Dans le quartier Lachine Sud, un nouveau train électrique permet la rénovation du quartier et la création d’un pôle d’habitation à densité moyenne.

    À travers cette requalification du secteur Lachine, la proposition illustre aussi un souci constant de créer des expériences visuelles intéressantes à partir de l’autoroute et vers les territoires adjacents.

    Secteur Saint-Pierre
    Montréal - Québec (Canada)

    Équipe 05 – Hot spots

    • Ahmad Almahairy
    • Claudio Mura
    • Christine Robitaille
    • Bian Xiaozhe

    L’intention de la proposition Hot spots est de mettre en valeur trois pôles de l’identité montréalaise : ses institutions, sa culture et sa nature. Le parti-pris du projet repose sur une lecture des potentiels qu’offre le territoire à travers ses infrastructures existantes et plus particulièrement celles du réseau ferroviaire.

    Les constats de l’analyse globale et locale résultent en une stratégie de design qui, à travers l’analogie de la « fermeture éclair », propose : de réunifier les quartiers tout en renforçant la linéarité de l’entrée de ville, d’absorber les impacts des infrastructures autoroutières, de créer une biomasse végétale et de développer des zones d’attractivité (Hot Spots). La programmation des usages et des activités mise sur le redéploiement économique, social et culturel du secteur.

    À titre d’exemple, l’absence d’infrastructures d’accueil à l’intersection de deux chemins de fer passagers se transforme en une opportunité pour développer une gare intermodale à l’architecture expressive et au design innovant. À l’échelle locale, l’aménagement de nombreuses résidences d’artistes est aussi imaginé de façon à faciliter le développement du nouveau quartier de manière créative.

    Secteur Saint-Pierre
    Montréal - Québec (Canada)

    Équipe 06 – Green sea

    • Rêve Aoun
    • Caroline Cagelais
    • Valérie Gravel

    La ville de Montréal est traversée par de multiples infrastructures de transport (canal de Lachine, voies ferrées, autoroutes) auxquelles se sont arrimées des industries qui, pour la plupart, se trouvent aujourd’hui dans un état vétuste, particulièrement dans le secteur Saint-Pierre. Sur les bases de cette analyse, la proposition Green sea met de l’avant deux principales interventions : celle d’utiliser le potentiel de la friche industrielle pour engendrer une transformation majeure à l’échelle de la métropole et celle d’exploiter les différentes caractéristiques des quartiers qui, dans un contexte d’enclavement, se sont forgés des identités distinctes au fil du temps.

    De manière spécifique, l’idée forte du projet est d’exploiter la ceinture ferroviaire en perte de vitalité économique autour du mont Royal pour imaginer un nouveau schéma de transport en commun. L’aménagement de ce nouveau réseau de transport et de gares intermodales permettrait une meilleure connexion entre les différents pôles culturels et événementiels, la création d’opportunités territoriales uniques et la mise en scène des différentes identités montréalaises. Une vocation écologique et sociale est aussi imaginée à l’intérieur de ce large corridor notamment en laissant place à la végétation, la biodiversité, à l’agriculture et à diverses activités de plein air visant à améliorer la qualité de vie des habitants.

    « Le jury particulièrement été séduit par l’intégration de cette vision d’aménagement à l’intérieur du contexte régional par l’utilisation des voies ferrées pour la création d’une ceinture verte autour du mont royal. Le jury remarque également le potentiel révélé par cette proposition de l’extension du canal de Lachine pour stimuler le développement urbain. »

    Awards

    • WAT_MTL (2e prix)

    Ancienne gare de triage Turcot
    Montréal - Québec (Canada)

    Équipe 07 – Moving containers

    • Farah Aremmaz
    • Julien Bourque
    • Rouba Dagher
    • Eri Ohara

    Le projet Moving containers prend appui sur l’hétérogénéité du secteur Turcot pour établir les bases de sa proposition, tel que le passé industriel de l’ancienne gare de triage, la richesse de l’écoterritoire de la falaise Saint-Jacques et la présence de deux vecteurs de transport issus de deux époques, le canal de Lachine et l’infrastructure autoroutière. L’intention principale du projet est de connecter ces différents milieux et la proposition retenue pour y arriver est celle d’utiliser un élément représentatif de cette ère industrielle : le conteneur. Les conteneurs servent de lien entre les quartiers et tirent avantage de leurs emplacements en créant de nouveaux points de vue ou encore en occupant une fonction programmatique appropriée.

    En ce sens, le parti pris du projet est d’exploiter tout le potentiel de l’ancienne gare de triage Turcot au-delà de la falaise, voire même au-delà du canal de Lachine par l’implantation d’une nouvelle trame urbaine. La stratégie d’urbanisation dense, flexible et évolutive permise par la répétition d’un même module (ex. : conteneur) mise aussi sur des espaces verts interstitiels et sur une technique de phytoremédiation.

    Ancienne gare de triage Turcot
    Montréal - Québec (Canada)

    Équipe 08 – Interlace valley

    • Catherine Blain
    • Taiki Fujimaki
    • Valerie Poggiani
    • Andrea Spector

    De nombreux bouleversements, issus de l’action humaine, ont façonné le site de l’ancienne gare de triage Turcot tel que nous le connaissons aujourd’hui. La proposition Interlace Valley prend acte de l’histoire du site et sous le thème de l’entrelacement suggère de superposer un nouveau milieu de vie à la matrice naturelle existante. La métaphore de l’entrelacement est présente tant dans la planification des fonctions du site, des éléments naturels et construits que dans l’articulation des aménagements avec les milieux adjacents. Cette stratégie vise entre autres à créer des ancrages solides et durables pour le secteur Turcot dans l’optique d’une planification à long terme. Un concept de liens « verts » et « bleus » est imaginé de façon à implanter un réseau d’espace public qui intègre des principes écologiques tel un système de récupération des eaux de ruissellement à grande échelle. Cette trame est aussi aménagée avec un souci de flexibilité des usages et dans un esprit de scénarisation des éléments de patrimoine. Les différents corridors et pôles de développement résidentiels sont réfléchis en fonction de thématiques sociales (art, travail/communauté, santé). À l’échelle de la ville, de nouvelles lignes de transport en commun sont imaginées pour connecter les quartiers en émergence à la métropole.

    « Le jury apprécie le point de départ de cette vision d’aménagement qui vise la mise en relation de la falaise Saint-Jacques et du canal de Lachine pour définir l’identité de Montréal dans le parcours d’entrée de ville. »

    Awards

    • YUL-MTL (3e prix (ex eaquo))

    Secteur Cabot et Côte-Saint-Paul
    Montréal - Québec (Canada)

    Équipe 09 – Identity Park

    • Yasmin Naji
    • Yuka Kato
    • Carlos Santibanez
    • Thea Sarkissian

    Le projet Identity park prend racine sur l’identité industrielle du site et postule l’idée que les infrastructures autoroutières ont une fonction et un sens particuliers vis-à-vis du territoire à requalifier. En ce sens, les infrastructures et certaines trames urbaines adjacentes jouent un rôle moteur dans le déploiement spatial du site Cabot/ Côte-Saint-Paul. La proposition mise surtout sur un jeu de trames urbaines, un réseau d’espaces publics et la création de nouvelles morphologies pour revitaliser le secteur. À l’échelle de la métropole, une augmentation de l’offre et de la diversité des moyens de transport ainsi que l’amélioration de la qualité de vie des Montréalais par l’accès à des espaces d’eau et de végétation sont aussi des enjeux
    au coeur de cette proposition.
    L’enjeu identitaire fait aussi partie des préoccupations premières de cette proposition. En ce sens, les artéfacts industriels (ex. : citerne d’eau et conteneurs) et les interfaces sont utilisés de manière à exprimer l’identité singulière des lieux et à participer à l’expérience d’entrée de ville.

    Force est de constater que le projet de design porte en lui cette idée très forte de désenclavement et la volonté d’affirmer une identité distincte et marquée dans ce milieu urbain.

    Secteur Cabot et Côte-Saint-Paul
    Montréal - Québec (Canada)

    Équipe 10 – Seeds in Montreal

    • Maha El Ayyoubi
    • Domenico Fogaroli
    • Audrey Lavallée
    • Naoko Yumoto

    L’assise du projet Seeds in Montréal prend appui sur une lecture du territoire montréalais qui amène à aborder le secteur Cabot comme une île. Cette métaphore intimement liée à l’analyse du contexte géographique, historique et culturel de Montréal permet de renforcer l’idée d’une identité singulière du secteur.

    Le projet de design est guidé par la formule « Think big, design small » qui propose d’analyser les problématiques du site à l’échelle métropolitaine et locale et d’utiliser les ressources intrinsèques au secteur d’étude pour les résoudre.


    L’ensemble programmatique proposé est varié et répond aux vocations sociales, culturelles, sportives, récréatives et environnementales. Il est évolutif, tient compte des saisons, s’adapte en fonction des opportunités et des contraintes territoriales et est élaboré selon une stratégie de développement à long terme. Les solutions d’aménagement sont simples et efficaces : créer un parc productif et identitaire, multiplier les extensions au canal de Lachine, aménager une pente qui permet des points de vue sur l’ensemble du site, etc. La grande force du projet est qu’il porte en lui un récit, un imaginaire qui alimente les aspirations en regard de Montréal.

     

    « Le jury a remarqué la grande qualité de l’analyse sur laquelle repose cette vision et qui intègre les éléments naturels, physiques et sociaux du secteur. Cette proposition a un fort potentiel de créer un caractère identitaire pour montréal et utilisant l’eau et la topographie comme enjeu d’aménagement. »

    Awards

    • WAT_MTL (1er prix)

    Secteur Corridor d’accès au centre-ville
    Montréal - Québec (Canada)

    Équipe 11 – Mind the gap

    • Emidio Arcidiacono
    • Mohamed S. Ayari
    • Juan Lin
    • Valéry Simard

    Le parti-pris du projet Mind the gap est d’aménager un parc linéaire rassembleur par-dessus l’infrastructure autoroutière située dans le secteur Ville-Marie. Les objectifs de cette intervention sont principalement d’engager le développement d’espaces publics et d’architectures innovantes qui intègrent les infrastructures autoroutières et ferroviaires dans le processus.

    Le projet de design urbain mise sur les opportunités des quartiers adjacents pour arriver à ses fins, par exemple en profitant des espaces vacants de la trame urbaine, en exploitant les jeux de topographie et en investissant les toitures des bâtiments. Cette stratégie permet entre autres d’établir les bases d’un dialogue entre deux quartiers historiquement et spatialement divisés : Westmount et Saint-Henri. La programmation des espaces est élaborée de manière à répondre au contexte social, économique et environnemental des deux quartiers.

    À terme, cela permet de créer un « front » pour le quartier de Saint-Henri et de révéler des points de vue sur le paysage urbain montréalais. La stratégie d’aménagement permet à la fois la valorisation et le développement d’un quartier défavorisé et la fabrication d’une nouvelle expression paysagère pour l’entrée au coeur du centre-ville de Montréal.

    « Le jury a remarqué l’intérêt de la création d’un belvédère linéaire le long de l’autoroute 720 pour la création d’un élément signal fort à l’approche du centre-ville. »

    Awards

    • WAT_MTL (3e prix (ex eaquo))

    Secteur Corridor d’accès au centre-ville
    Montréal - Québec (Canada)

    Équipe 12 – Re-collecting MTL’s vitality

    • Mazen Kandalaft
    • Marie-Pierre McDonald
    • Sara Saadoni
    • Khuplianlam Tungnung

    La stratégie d’aménagement de la proposition Re-collecting Mtl’s vitality mise avant tout sur deux principaux objectifs, soit celui de créer une nouvelle expérience autoroutière de l’entrée au centreville et celui d’établir des liens durables entre les infrastructures autoroutières et les territoires adjacents.

    Pour ce faire, le projet de design urbain vise d’abord le développement d’espaces verts, culturels et souterrains qui longent l’infrastructure autoroutière. Le point culminant de ce corridor est un nouveau bâtiment qui abrite la gare Lucien-L’Allier réinventée. D’autres interventions servent aussi l’amélioration de la qualité de vie au centre-ville, par exemple le verdissement des rues Guy et Atwater, la rénovation des façades ainsi que la densification des bâtiments autour de la nouvelle gare. L’intérêt de ce projet et sa singularité est qu’il induit des idées qui bénéficient de façon plus large à l’ensemble du centre-ville et que les solutions imaginées interpellent un réseau d’espaces publics tridimensionnels.

  • Team

    Principal Researcher
    • Philippe Poullaouec-Gonidec
      Adjunct Professor École d’urbanisme et d’architecture de paysage / Principal Researcher UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM) / Chair of Landscape and Environment (CPEUM)
    Researcher
    • Sylvain Paquette
      University of Montreal / Full Professor School of Urbanism and Landscape Architecture / Principal Researcher Chair of Landscape and Environment (CPEUM) / Associate Researcher UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM)
    Pedagogical Team
    • Alessandra Capuano
      Sapienza University of Rome / Full Professor Department of Architecture and Projects (DiAP) / Associate Researcher UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM)
    • Salma Hamza
      Professor National School of Architecture and Urban Design, Tunis (ENAU) / Professor National School of Architecture and Urban Design, Tunis (ENAU)
    • Stefan Tischer
      Professor Alghero School of Architecture / Director School of Urbanism and Landscape Architecture / Professor School of Urbanism and Landscape Architecture / Coordonateur School of Urbanism and Landscape Architecture / Associate Professor School of Landscape Architecture / Researcher UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM)
    • Natalie Atfeh
      Professor Faculty of Architecture
    • Julie Weltzien
      Professor School of Landscape Architecture / Professor Faculté d’agriculture et des sciences alimentaires / Assistant Professor Faculté d’agriculture et des sciences alimentaires
    • Léon Telvizian
      Professor Institut des Beaux-Arts (IBA) / Director of Urban Planning DESS Institut des Beaux-Arts (IBA) / Director Department of Urban Planning / Manager Department of Urban Planning
    • Takeo Kawakita
      Professor Kobe Design University
    • Naoko Kuriyama
      Professor Graduate School of Engineering
    • Hiroyuki Sasaki
      Professor Meiji University
    • Shao Yong
      Professor Tongji University
    • Iman Benkirane
      Professor École Nationale d’Architecture
    Scientific Committee
    • Brigitte Colin
      Expert, City and Architecture – Urban Migration UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM) / Expert, City and Architecture – Social Sciences, Research, and Politics on Social and Human Sciences Sector Division UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM) / Représentante Siège de l’UNESCO à Paris – Programme MOST (Management of Social Transformation) / Spécialiste Siège de l’UNESCO à Paris – Programme MOST (Management of Social Transformation)
    • Bernard Combes
      Spécialiste du programme Éducation au développement durable, Division des sciences sociales, de la recherche et des politiques UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM) / Secteur de l’Éducation, décennie des Nations Unies pour l’Éducation au développement Durable
    Research Assistant
    • Marc Chenouda
      Research Agent Chair of Landscape and Environment (CPEUM) / Student School of Architecture
    • Julie Bergeron
      Research Assistant Chair of Landscape and Environment (CPEUM) / Student Faculty of Environmental Design
    • Catherine Brouillette
      Research Assistant UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM)
    • Sophie Lacoste
      Research Assistant UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM)
    External Collaborator
    • François-Xavier Tremblay
      Research Agent Chair of Landscape and Environment (CPEUM) / Consultant Chair of Landscape and Environment (CPEUM) / Web and Social Media Chair of Landscape and Environment (CPEUM)
    • Françoise Lapointe
      Media Relations UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM) / Consultant UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM) / Media Relations UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM) / Media Relations Chair of Landscape and Environment (CPEUM)
    • Alexandre Bélanger
      Renzo Design
    • Karina Luzia Desmarais
      Secretary UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM)
    • Alexandre Renzo
      Graphic Designer Renzo Design
    Participants
    • Andrea Becca
      Student Alghero School of Architecture
    • David Fiset
      Student University of Montreal / Student School of Urbanism and Landscape Architecture
    • Natsuko Kobayashi
      Student Kobe University
    • Zeineb M’rabet
      Student National School of Architecture and Urban Design, Tunis (ENAU)
    • Laurence Aubin-Steben
      Student University of Montreal
    • Mohamed El Tayeb
      Student École Nationale d’Architecture (ENA) de Rabat
    • Shen Jiping
      Student Tongji University
    • Bruna Bajramovic
      Student Kobe Design University
    • Paulo Casu
      Student Alghero School of Architecture
    • Stephany Khoriaty
      Student American University of Beirut
    • Amayel N’Diaye
      Student University of Montreal / Student School of Urbanism and Landscape Architecture
    • Linda Fortin
      Student University of Montreal / Student School of Landscape Architecture
    • Salma Jarbi
      Student Université de Damas
    • Wiem Mami
      Student National School of Architecture and Urban Design, Tunis (ENAU)
    • Masamitsu Tanikawa
      Student Meiji University
    • Ahmad Almahairy
      Student Université de Damas
    • Claudio Mura
      Student Alghero School of Architecture
    • Bian Xiaozhe
      Student Tongji University
    • Rêve Aoun
      Lebanese University
    • Caroline Cagelais
      Student University of Montreal / Student School of Urbanism and Landscape Architecture
    • Valérie Gravel
      Student School of Architecture / Architectural Intern N/A
    • Kohei Kobayashi
      Kobe University
    • Farah Aremmaz
      Student École Nationale d’Architecture (ENA) de Rabat
    • Julien Bourque
      Student University of Montreal / Student School of Urbanism and Landscape Architecture
    • Rouba Dagher
      Student American University of Beirut
    • Eri Ohara
      Student Meiji University
    • Catherine Blain
      Student University of Montreal / Student School of Landscape Architecture
    • Taiki Fujimaki
      Student Department of Environmental Design
    • Valerie Poggiani
      Student Sapienza University of Rome
    • Andrea Spector
      Student University of Montreal
    • Yasmin Naji
      Student American University of Beirut
    • Yuka Kato
      Student Meiji University
    • Carlos Santibanez
      Student University of Montreal
    • Thea Sarkissian
      Student University of Montreal / Student School of Urbanism and Landscape Architecture
    • Maha El Ayyoubi
      Student Lebanese University
    • Domenico Fogaroli
      Student Sapienza University of Rome
    • Audrey Lavallée
      Student University of Montreal
    • Naoko Yumoto
      Student Kobe University
    • Emidio Arcidiacono
      Student Sapienza University of Rome
    • Mohamed S. Ayari
      Student National School of Architecture and Urban Design, Tunis (ENAU)
    • Juan Lin
      Student Tongji University
    • Valéry Simard
      Student University of Montreal / Student School of Landscape Architecture
    • Mazen Kandalaft
      Student Université de Damas
    • Marie-Pierre McDonald
      Student University of Montreal / Student School of Urbanism and Landscape Architecture
    • Sara Saadoni
      Student École Nationale d’Architecture (ENA) de Rabat
    • Khuplianlam Tungnung
      Student Kobe Design University
    Coordination Committee
    • Lyndsay Daudier
      Coordination, production and logistics committee UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM) / Communications UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM) / Coordonatrice – WAT_UNESCO – MTL 2011 UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM) / Project Assistant UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM)
    • Rachel Bonin
      Administrative Agent UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM)
    Conseiller professionnel
    • Patrick Marmen
      Chargée de cours École d’urbanisme et d’architecture de paysage / Chargé de formation pratique École d’urbanisme et d’architecture de paysage / Research Agent Chair of Landscape and Environment (CPEUM) / Associate Researcher UNESCO Chair in Urban Landscape (CUPUM)
  • Issues

  • Complementary resources

  • Partners

    Financing partners

    • Commission canadienne pour l’UNSECO (Ottawa)
    • City of Montreal
    • Agence métropolitaine de transport (AMT)
    • Tourisme Montréal
    • Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP)
    • Ministère du tourisme du Québec
    • Ministère des relations internationales du Québec

    Other partners

    • Chair of Landscape and Environment (CPEUM)
    • Faculty of Environmental Design
    • School of Urbanism and Landscape Architecture
    • Commission canadienne pour l’UNSECO (Ottawa)
    • Montreal, UNESCO City of Design
    • Gouvernement du Québec
    • Ministère des Transports du Québec (MTQ)
    • Agence métropolitaine de transport (AMT)
    • Arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce
    • Arrondissement de Lachine
    • Arrondissement du Sud-Ouest
    • Arrondissement de Ville-Marie
    • Cité de Dorval
    • Ville de Montréal
    • Cité de Montréal-Ouest
    • Cité de Westmount
    • Conférence régionale des élus de Montréal (CRÉ de Montréal)
    • Ministère des affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT)
    • Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF)
    • Canadian Pacific
    • Canadian National
    • Aéroport de Montréal
    • Parcs Canada
    • United Nations Educational, Scientific and Cultural Organisation (UNESCO)
  • Gallery