WAT_UNESCO

WAT_UNESCO Saïda 2005 (Liban)

17 novembre — 25 septembre 2020

  • Description

    Du 17 au 26 novembre 2005, la municipalité de Saïda au Sud Liban accueillait le Workshop_atelier/terrain annuel de la CUPUM. Rendez-vous attendu de l'automne pour plusieurs institutions du réseau scientifique de la CUPUM, il rassemblait 37 participants dont 13 étudiants du Département d'urbanisme de l'Institut des Beaux-arts de l'Université Libanaise à Beyrouth (Liban), 3 étudiants de la Faculté des lettres et des sciences humaines de l'Université de Cadi Ayyad (Maroc), 3 étudiants de l'École Nationale d'Architecture de Rabat (Maroc), 4 étudiants du Département de planification du territoire et de l'urbanisme de l'Université de Rome La Sapienza (Italie), 4 étudiants du Département d'architecture de cette même institution italienne, ainsi que 8 étudiants de l'École d'architecture de paysage et 2 étudiants de l'École d'architecture de la Faculté de l'aménagement de l'Université de Montréal (Canada).

    Cette activité pédagogique multidisciplinaire qui réunissait l'architecture de paysage, l'architecture, l'urbanisme et la géographie, a été un rendez-vous unique d'échanges, de réflexions et d'idées entre les étudiant(e)s et des professeur(e)s des pays du Nord et du Sud. Inscrit dans les activités d'expérimentation de l'"Observatoire international des paysages périphériques : ville et métropole" de la CUPUM, le WAT_UNESCO Saïda invitait tous les participants étudiant(e)s et professeur(e)s à réfléchir sur les phénomènes de développement et d'étalement urbain de la ville nord de Saïda, soit le quartier Wastani. Face aux divers enjeux rapportés auprès des participants lors des visites de terrain et des rencontres avec les élus, les experts locaux et les ONG (Organisations non gouvernementales), le défi était d'énoncer des stratégies d'aménagement de ce territoire pour la municipalité de Saïda. La problématique interpellait avant tout la mutation territoriale (friches agricoles), l'appropriation sociale et culturelle du territoire (développement résidentiel et commercial), la mise en valeur de certains usages (agriculture urbaine), la préservation des ressources environnementales (biomasse végétale), la protection de sites historiques et d'attraits archéologiques (Temple Echmoun), la mise en valeur du paysage, l'identité locale et plus globalement le développement économique et social de Saïda.

    L'implication enthousiaste de la Ville de Saïda et de tous les élus municipaux et régionaux, et plus particulièrement celle de son maire, Dr. Abed El Rahman El Bizri, a été remarquable. Elle a contribué très fortement à la réussite de cette activité internationale. Bénéficiant de toutes les infrastructures nécessaires (logement, salle de conférence, Internet et périphérique informatique, etc.) et d'une hospitalité exceptionnelle, les participants ont su relever le défi de proposer plusieurs alternatives d'aménagement pour le devenir du quartier Wastani de la ville de Saïda. Au terme de 8 jours de travail intensif, les neuf équipes d'étudiants des différents pays impliqués regroupant des multiples savoirs (architecture de paysage, architecture, urbanisme, géographie et tourisme), ont produit des projets de paysage qui ont été exposés à la fin du Workshop_atelier/terrain dans le hall de l'Hôtel de ville de Saïda. Cette exposition ouverte au grand public rassemblait, pour chaque projet présenté sous forme de textes, de photographies, de dessins et de plans couleur, l'essentiel des réflexions pertinentes soutenant la proposition d'aménagement à des échelles d'ensemble et de détail.

    Activité structurante pour les collectivités locales et expérience unique d'apprentissage mutuel entre tous les participants, le Workshop_atelier/terrain, sous l'égide de l'UNESCO et de ses programmes MOST (Management of Social Transformations), MAB (Man and Biosphere) et WHC (World Heritage Center) est le fruit d'une codirection entre l'Université Libanaise et la CUPUM, d'un partenariat étroit avec la Ville de Saïda (son président et ses conseillers) et les élus régionaux, d'une collaboration avec le Bureau de l'UNESCO de Beyrouth, d'une coordination locale assurée par Mme Haifa Al-Amine et d'un appui de l'Ambassade du Canada au Liban.

  • Propositions

    Saïda Wastani - Saida (Lubnan)

    Équipe 01 – Rivages_Shores

    • Karine Durocher
    • Nada Es-Sallak
    • Eddy Mahfouz
    • Gregor Becker

    Extrait de la proposition

    Rivages_ Shores se concentre sur trois aspects de la problématique touchant le territoire de Al-Wastani : la perte de l’agriculture traditionnelle de la terrasse et ses effets sur le niveau de vie des populations qui en subsistent, les pressions de développement exercées sur le piedmont qui domine la terrasse et, finalement, le manque de cohésion géographique et sociale entre les différentes unités qui composent le territoire. Ces différents éléments de problématique fragmentent physiquement et socialement les grandes unités de territoire qui caractérisent Saïda, ville longitudinale parallèle au littoral. Éclaté en de multiples petits projets indépendants, le territoire actuel établit peu de liens autres que routiers entre les éléments de repères identitaires et historiques du paysage sidien.

    Saïda Wastani - Saida (Lubnan)

    Équipe 02 – EnRACINEment

    • Adam Bechara
    • Mireille Bou-Absy
    • Luca Sartor
    • Mohamed Akram El Harraqui

    Extrait de la proposition

    Malgré le développement urbain des zones du littoral et des collines de 1965 à 2003, la zone à l’étude a réussi à conserver une densité urbaine faible et un caractère essentiellement agricole qui, dans le futur, risque d’être soumis à de fortes pressions foncières.

    Prix

    • WAT Saïda 2005 (Liban) (2e prix)

    Saïda Wastani - Saida (Lubnan)

    Équipe 03 – Le parc de Saïda – Mémoire et évolution d’une culture agricole

    • Émilie Vandal-Piché
    • Naja Chidiac
    • Alessandro Lanzetta
    • Zineb Bennani

    Extrait de la proposition

    Comment faire évoluer, à travers le paysage, l’identité d’un lieu en continuité avec sa mémoire et son histoire tout en lui donnant une vocation nouvelle ? Telle est la question essentielle auquel tente de répondre le projet. Différentes analyses ont permis de poser l’activité agricole comme étant d’importance primordiale pour le secteur Al-Wastani. Cette importance s’explique par les valeurs historique et culturelle des traditions agricoles qui leur confère une place importante dans la mémoire et la culture du lieu, par la positon et l’espace qu’elle occupe dans le secteur et par le rôle environnemental qu’il joue dans la ville de Saïda, absorbant les eaux de ruissellement provenant de la montagne, filtrant l’air de la ville, brisant les vents d’air salin provenant de la mer et protégeant la région de l’érosion des sols.

    Saïda Wastani - Saida (Lubnan)

    Équipe 04 – Vert Sidon – Interrelation entre bâti et végétal

    • Hind Ottmani
    • Kawthar Ammar Al-Ayass
    • Cheryl Arsenault
    • David Rodier

    Extrait de la proposition

    Vert Sidon est une stratégie développée sur la base d’une analyse du paysage et du territoire de Wastani ayant menée à l’émission de six enjeux principaux. Sur la base de chacun d’eux, l’équipe a élaborée diverses intentions qu’elle tente de tenir compte dans le projet de paysage développé voué à l’intégration du territoire de Wastani à son environnement paysager, urbain, social, environnemental et économique.

    Prix

    • WAT Saïda 2005 (Liban) (3e prix)

    Saïda Wastani - Saida (Lubnan)

    Équipe 05 – IN_TER_FÉ_REN_CE

    • Ramona Saïd
    • Elisabetta Trainotti
    • Étienne Binette
    • Mohamed Ait El Haj

    Extrait de la proposition

    Interférence tente de concilier certaines caractéristiques du territoire et du paysage de Al-Wastani avec les différents éléments de problématiques et enjeux qui le touchent. Plus particulièrement, le projet questionne les problématiques de la destruction et du mitage du territoire « vert » de Al-Wastani par les développements, la désorganisation de l’espace périphérique urbain et l’abandon de certains sites culturels et archéologiques importants et significatifs de l’histoire de Saïda. L’agriculture comme patrimoine est ici la justification d’un intérêt pour une préservation orchestrée en accord avec les besoins et fonctions autres qui se partagent aussi l’espace de Al-Wastani (éducatifs, résidentiels, sportifs, industriels, archéologiques). 

    Saïda Wastani - Saida (Lubnan)

    Équipe 06 – Du Dar au Radar

    • Alaeddine Ziadeh
    • Nicolas Zoghby
    • Elisabetta Vitaletti
    • Sébastien-Paul Desparois
    • Karim El Hassouni

    Extrait de la proposition

    Saida, à 48 km de Beyrouth, est aujourd'hui le centre commercial et culturel du Sud du Liban. Toutefois, le développement rapide de sa périphérie tend à effacer les traces de son passé, la valeur sociale et culturelle de son territoire. Autrefois fonction nourricière, les terres agricoles font tranquillement place à l’urbanisation massive. Située entre les deux entités territoriales mythiques du Liban, la mer et la montagne, la ville de Saïda prend de l’expansion selon un axe nord-sud, repoussant de plus en plus la limite des terres agricoles, entraînant du même coup la prolifération de non-lieux dont le statut oscille entre terres agricoles et friches urbaines. C’est le cas de la zone AL WASTANI, au nord de la médina, qui subit aujourd’hui la pression du développement urbain. Cette enclave entre mer et montagne est encadrée à l’est par le piémont de la montagne et à l’ouest par un front bâti qui l’isole de la mer. La rivière Al Awali en constitue la limite nord, tandis que la vielle ville en constitue la limite sud. Sa condition topographique de plateau irrigué par le ruissellement de l’eau sur la montagne en a fait au cours de l’histoire une terre agricole. Cet écosystème témoigne de la biodiversité méditerranéenne par la présence de nombreuses espèces végétales, notamment les agrumes.

    Prix

    • WAT Saïda 2005 (Liban) (1er prix)

    Saïda Wastani - Saida (Lubnan)

    Équipe 07 – Saïda: Un patchwork de mixité

    • Jihad Farah
    • Fabio Masotta
    • Julie Dumont-Paquet
    • Youssef El Konnima

    Extrait de la proposition

    Comment orienter le développement futur du territoire de Al-Wastani tout en conservant son identité propre? Et quelle est cette identité? Telles sont les questions fondamentales auxquelles tente de répondre Saïda : un patchwork de mixité. Par les analyses cartographiques et sensibles du site, l’équipe propose de voir le site de Al-Wastani comme un patchwork de diversité socioculturelle, agricole et bâtie. Ce patchwork se traduirait au niveau du paysage et de l’espace vécu par les modes de la proximité, de l’intimité et de la découverte caractéristiques de l’espace sidonien : un espace refermé visuellement et physiquement et qui, au détour de chaque coin et recoin, invite à la surprise et à la découverte. Ce sont donc ces principes de diversité, de patchwork, de proximité et de découverte qui sont reconnus par le projet comme éléments identitaire de Wastani et qui guident les orientations proposées. 

    Saïda Wastani - Saida (Lubnan)

    Équipe 08 – Camouflage Agricole

    • Bernard Chedid
    • Rabih Ghorayeb
    • Alessio Skikuli
    • René Lapointe

    Extrait de la proposition

    L’étalement urbain, de plus en plus marqué, du quartier Al-Wastani est l’enjeu majeur du présent projet. Ne se limitant plus au secteur remembré, l’étalement urbain s’étend de plus en plus vers les collines à l’est et les parcelles agricoles toujours existantes. Le projet tente le parti de la préservation du caractère agricole du site. Il veut s’assurer que les transformations dont il sera l’objet évolueront en respectant l’histoire du lieu.

    Saïda Wastani - Saida (Lubnan)

    Équipe 09 – Chemin d’expérimentation

    • Ghinwa Omran
    • Kawkabani Nathalie
    • Luigi Russo
    • Marjorie Pratte

    Extrait de la proposition

    Chemin d’expérimentation veut assurer la poursuite de l’activité agricole sur le territoire de Al-Wastani en mêlant dans sa programmation les racines historiques du lieu et leurs résonances contemporaines. Le projet élaboré veut répondre à certaines composantes des enjeux sociaux, environnementaux, économiques et culturels soulevés par la lecture du site et de son histoire. 

  • Équipe

    Équipe pédagogique
    • Philippe Poullaouec-Gonidec
      Professeur associé École d’urbanisme et d’architecture de paysage / Chercheur principal Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM) / Chaire en paysage et environnement (CPEUM)
    • Alessandra Capuano
      Université de Rome la Sapienza / Professeure titulaire Département d’architecture et de projet (DiAP) / Chercheure associée Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM)
    • Léon Telvizian
      Professeur Institut des Beaux-Arts (IBA) / Directeur du DESS en Urbanisme Institut des Beaux-Arts (IBA) / Directeur Département d’urbanisme / Chef Département d’urbanisme
    • Mostafa El Hassani
      Professeur Université Cadi Ayyad de Marrakech / Professeur Faculté des lettres et des sciences humaines
    • Monica Sgandurra
      Professeure Université de Rome la Sapienza / Professeure Département de planification de territoire et d’urbanisme (DiPTU)
    • Mousbah A. Rajab
      Professeur Université de Rome la Sapienza
    • Mouina Bennani
      Professeure École Nationale d’Architecture (ENA) de Rabat
    Collaborateurs externes
    • Brigitte Colin
      Experte Architecture & Ville – Migration urbaine Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM) / Experte Architecture & Ville – Division des sciences sociales, de la recherche et des politiques du Secteur des Sciences sociales et humaines Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM) / Représentante Siège de l’UNESCO à Paris – Programme MOST (Management of Social Transformation) / Spécialiste Siège de l’UNESCO à Paris – Programme MOST (Management of Social Transformation)
    • Julie Weltzien
      Professeure École d’architecture de paysage / Professeure Faculté d’agriculture et des sciences alimentaires / Professeure assistante Faculté d’agriculture et des sciences alimentaires
    • Peter Dogsé
      Spécialiste en économie environnementale Division des sciences écologique (UNESCO)
    • Bernard Landriault
      Directeur Direction des relations internationales (Université de Montréal)
    • Soeur Bahia Afif
      Représentante Société civile de Saïda
    • Youssef Al Jibai
      Député du président Municipalité de Saïda
    • Talal Al Majzoub
      Historien N/A
    • Mohammed Al Zaatari
      Chambre de commerce et d’industrie
    • Ali Dali Balta
      Chef Commission de la vielle ville
    • Mahmoud Dandachli
      Ingénieur chef Commission de la planification et de l’organisation civile
    • Dr Abdul Rahman Bizri
      Maire Municipalité de Saïda / Président Municipalité de Saïda
    • Bahia Hariri
      Présidente Commission parlementaire pour l’éducation / Députée Commission parlementaire pour l’éducation
    • Ahmad Kalash
      Ingénieur Municipalité de Saïda / Ancien maire Municipalité de Saïda
    • Salim Katafago
      Ingénieur Beyrouth
    • Monseigneur Georges Kuwayter
      Archevêque grec melkite catholique Diocèse de Saïda et Deir El-Kamar
    • Samar Makki
      Enseignante Université libanaise / Architecte Université libanaise / Urbaniste Université libanaise
    • Dr Michel Moussa
      Ancien ministre Ministère de l’environnement (Liban)
    • Dr Oussama Saad
      Député Saïda et Liban du Sud
    • Salwa Tawk
      Experte en agronomie N/A
    • Francesco Bandarin
      Directeur Secteur de la Culture / Directeur UNESCO, programme WHC (World Heritage Center / Centre du patrimoine mondial)
    • Jacques Frémont
      Vice-recteur Bureau du vice-rectorat – International et Étude supérieures (Université de Montréal) / Provost Bureau du vice-rectorat – International et Étude supérieures (Université de Montréal)
    • Bernadette Abi-Saleh
      Responsable des relations internationales Université libanaise
    • Éva Atallah
      Professeure Institut des Beaux-Arts (IBA) / Architecte d’intérieur Institut des Beaux-Arts (IBA) / Responsable du Master en architecture de paysage Institut des Beaux-Arts (IBA)
    • Kamal Azar
      Directeur de la gestion GIS/Transport Ltd.
    • Salwa Baassiri
      Secrétaire générale Commission nationale libanaise de l’UNESCO
    • Barakat Maya
      Affaires publiques Ambassade du Canada au Liban / Attachée politique Ambassade du Canada au Liban
    • Marwan Bizri
      Accompagnateur local des étudiants du WAT Municipalité de Saïda
    • Boustany Hala
      Assistante-coordonnatrice du WAT Municipalité de Saïda
    • Son Excellence monsieur Louis de Lorimier
      Ambassadeur Ambassade du Canada au Liban
    • Hachem El-Ayoubi
      Doyen Institut des Beaux-Arts (IBA)
    • Abded El Rahman El Bizri
      Maire Municipalité de Saïda
    • Élie Hakim
      Étudiante au doctorat Faculté de l’aménagement
    • Ibrahim Kobeissi
      Recteur Université libanaise
    • Joseph Kreidi
      Administrateur national du programme de la culture Bureau de l’UNESCO – Beyrouth
    • Hélène Lafortune
      Conseillère politique Ambassade du Canada au Liban
    • Mongrain Nicole
      Assistante de l’ambassadeur Ambassade du Canada au Liban
    • Claudie Senay
      Affaires publiques et culturelles Ambassade du Canada au Liban
    Jury
    • Stefan Tischer
      Professeur Faculté d’architecture d’Alghero / Directeur École d’urbanisme et d’architecture de paysage / Professeur École d’urbanisme et d’architecture de paysage / Coordonateur École d’urbanisme et d’architecture de paysage / Professeur agrégé École d’architecture de paysage / Chercheur Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM)
    • Gérald Domon
      Chercheur principal Chaire en paysage et environnement (CPEUM) / Professeur associé École d’urbanisme et d’architecture de paysage / Chercheur associé Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM)
    • Amine El Brizi
      Architecte N/A / Ancien ministre Travaux publics
    • Hayfa El-Amine Darazi
      Coordonnatrice locale du WAT Municipalité de Saïda
    Comité de coordination
    • Lyndsay Daudier
      Comité de coordination, production et logistique Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM) / Communication Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM) / Coordonatrice – WAT_UNESCO – MTL 2011 Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM) / Adjointe de projet Chaire UNESCO en paysage urbain (CUPUM)
    Participants
    • Émilie Vandal-Piché
      Schème Consultants / Étudiante École d’architecture de paysage
    • Karine Durocher
      Vert Cube / Étudiante École d’architecture de paysage
    • Hind Ottmani
      Étudiant École Nationale d’Architecture (ENA) de Rabat
    • Nada Es-Sallak
      Étudiante École Nationale d’Architecture (ENA) de Rabat
    • Kawthar Ammar Al-Ayass
      Étudiant Département d’urbanisme
    • Adam Bechara
      Étudiant Département d’urbanisme
    • Mireille Bou-Absy
      Étudiante Département d’urbanisme
    • Bernard Chedid
      Étudiant Département d’urbanisme
    • Jihad Farah
      Étudiant Département d’urbanisme
    • Naja Chidiac
      Étudiante Département d’urbanisme
    • Ghinwa Omran
      Étudiant Département d’urbanisme
    • Rabih Ghorayeb
      Étudiant Département d’urbanisme
    • Kawkabani Nathalie
      Étudiante Département d’urbanisme
    • Eddy Mahfouz
      Étudiant Département d’urbanisme
    • Ramona Saïd
      Étudiante Département d’urbanisme
    • Alaeddine Ziadeh
      Étudiante Département d’urbanisme
    • Nicolas Zoghby
      Étudiant Département d’urbanisme
    • Alessandro Lanzetta
      Étudiant Département d’architecture et de projet (DiAP)
    • Luigi Russo
      Étudiant Département d’architecture et de projet (DiAP)
    • Elisabetta Trainotti
      Étudiante Département d’architecture et de projet (DiAP)
    • Elisabetta Vitaletti
      Étudiante Département d’architecture et de projet (DiAP)
    • Gregor Becker
      Étudiant Département de planification de territoire et d’urbanisme (DiPTU)
    • Fabio Masotta
      Étudiant Département de planification de territoire et d’urbanisme (DiPTU)
    • Luca Sartor
      Étudiant Département de planification de territoire et d’urbanisme (DiPTU)
    • Alessio Skikuli
      Étudiant Département de planification de territoire et d’urbanisme (DiPTU)
    • Cheryl Arsenault
      Étudiante École d’architecture de paysage
    • Étienne Binette
      Étudiant École d’architecture de paysage
    • Sébastien-Paul Desparois
      Étudiant École d’architecture de paysage
    • Julie Dumont-Paquet
      Étudiante École d’architecture de paysage
    • Mohamed Akram El Harraqui
      Étudiant École d’architecture de paysage / Architecte paysagiste Projet Paysage Inc.
    • René Lapointe
      Étudiant École d’architecture de paysage
    • Marjorie Pratte
      Étudiante École d’architecture de paysage
    • David Rodier
      Étudiant École d’architecture de paysage
    • Zineb Bennani
      Étudiant École Nationale d’Architecture (ENA) de Rabat
    • Mohamed Ait El Haj
      Étudiant Faculté des lettres et des sciences humaines
    • Karim El Hassouni
      Étudiant Faculté des lettres et des sciences humaines
    • Youssef El Konnima
      Étudiant Faculté des lettres et des sciences humaines
  • Enjeux

  • Ressources complémentaires

  • Partenaires

    Autres partenaires

  • Galerie